Bien sûr, cela ne suffit pas mais n’oublions pas qu’il est un joueur de première division adulé en Angleterre et qu’il flirte avec l’équipe de France depuis plus de 4 ans. De plus, sa probable utilisation en seconde ligne rassurera les derniers sceptiques. Par contre et conséquemment, Papé sort du groupe…Dur pour le « capitaine courage » d’une équipe de naufrageurs, il y a à peine quelques jours…mais un choix est toujours un renoncement, celui-ci plus que tout autre. Plus dur encore, le cas de Thomas Castaignède. Tout d’abord parce que Thomas est un chic type, ensuite parce que c’était sa dernière compétition, enfin parce qu’il revenait de loin, de très loin…Là, le pari de Bernard (Laporte) est osé. Un seul arrière de métier (Poitrenaud) pour toute la Coupe du Monde afin de garder les 4 « missiles air-sol » à l’aile, le flamboyant Rougerie, l’imprévisible Dominici, le puissant Heymans et le redoutable Clerc…Choix donc risqué dont le destin de l’équipe de France scellera la pertinence.

Un message d’amitié pour « Yach, l’Aquitain »
Enfin un petit mot pour Dimitri Yachvili, qui fait les frais de la surprise Mignoni durant le Tournoi et de l’échec Biarrot en championnat. « Yach, l’Aquitain » doit souffrir, à l’heure où vous lirez ces lignes. Comme d’habitude il sera digne et ne manquera pas de souhaiter bonne chance à l’équipe, mais au fond de lui la tristesse étendra son grand drap noir. Alors, je vous invite à profiter de notre site dédié au Rugby et à l’Aquitaine afin d’envoyer un message d’amitié à ce grand joueur et ce grand bonhomme…
Voilà, une sélection est toujours un moment difficile où il faut parfois choisir entre le feu et l’eau, entre la terre et la mer mais dont il faut toujours répondre à un moment ou à un autre. En tous les cas, cette fois-ci la Coupe du Monde est bel et bien partie. En route vers le titre !